10 décembre 2006

7. De l'animation dans l'quartier

    Aujourd'hui, nous sommes vendredi. C'est ce jour que Célia a choisi pour faire les courses. Pas question de payer des frais de livraison exorbitants ! Le taxi gratos, y a rien de tel pour rester en forme, encore mieux que la marche à pied !


    C'est toujours quand tout le monde dort que le téléphone se met à sonner ! Pas croyable... à croire que les gars de Sim Telecom sont payés pour jouer à la vieille pendule de grand-mère qui fait "DING !" toutes les heures... Comme si ma petite famille n'était pas assez fatiguée comme ça. Nan mais rigolez pas, c'est crevant de vivre en plein air, avec le vent, la pluie, la neige, les crapauds...


    C'est'y pas chou de voir Kel et sa grande soeur danser à côté de la poubelle ? Faut dire que Divine, elle l'aime beaucoup son frangin, et elle s'occupe de lui comme une véritable mère, surtout lorsque cette dernière part au boulot. D'ailleurs, Célia est vachement contente de l'avoir repris, le boulot. Plus de gosses, plus de devoir à faire faire, plus de repas à préparer... la marmaille se débrouille très bien toute seule !

    Célia adore mettre les pieds dans le plat ! C'est un trait de caractère que je ne lui connaissais pas encore... Seulement là, elle a quand même pris l'expression un peu trop au pied de la lettre...


    Quand rien ne va plus dans la... hum... maison, tout le monde s'y met ! Célia fait le ménage sous les directives de Kel qui s'y connait bien mieux en éponge et produits ménagers... Quant à Divine, elle s'occupe de réparer la douche à grands coups de clé à molette. Qui a dit que violence et réparation ne faisait pas bon ménage ?


    Etant donné que je commence à en avoir marre de tous les voir manger leurs infâmes sandwichs à la viande, j'ai décidé d'acheter provisoirement une bibliothèque afin que tout le monde apprenne la cuisine, y compris Kel... Bah oui, Leïla est peut-être livreuse de pizza mais je doute qu'elle sache bien cuisiner... prévoyance, quand tu nous tiens...


    Grace au salaire de Célia et à sa récente et dernière promotion, j'ai pu leur offrir encore des murs. Vous avez vu ? La salle de bain est presque complètement entourée ! Un jour à marquer d'une pierre blanche.


    Y a du nouveau dans le quartier. On ne sait pas si c'est à la suite d'une étrange migration mais toujours est-il que les chats et les chiens ont envahi le secteur. Là, c'est un chien qui vient rendre visite à Célia. La pauvre en est toute émue. Pensez-vous ! C'est la première fois qu'elle voit une créature pareille.


    Elle est bien gentille, la petite chienne, mais si elle continue à vouloir défoncer le nounours de Kel, elle va finir en chiche kébab avant la fin de la soirée ! Allez zou, une fessée et hors de ma vue !


    Jour 21. C'est par ce beau dimanche ensoleillé que Kel fait la connaissance d'un petit chat nommé Nouille (c'est nouille comme nom...). Il est content, Kel, et voudrait bien le garder à la maison. Seulement, maman Célia est catégorique :

    - Nous n'avons pas assez de revenus pour nous permettre d'entretenir un chat !

    Si ça, ça ne met pas le moral du gosse dans les talons...


    J'aime quand ma Célia nous rapporte un petit salaire en fin de journée. Avec les économies qui ont été faites, nous avons pu fermer complètement la salle de bain et même y mettre une porte qui ouvre ET qui ferme ! La classe !


    Y a des fois où tout le monde s'ennuie, chez les Galère. C'est ce qui se passe ce matin du 22eme jour. Célia a décidé de jouer avec monsieur Nounours et de le faire parler devant sa fille perplexe.

    - Bonjour, je suis môssieur Nounours... Qui que je vois là ? Oooh, une jolie fille toute rousse.

    Il va vraiment falloir faire quelque chose pour les distraire, ça devient grave, là...


    Ca, c'était sûr ! Il suffit que Boris (le papa de Divine) vienne conter fleurette à Célia pour que Kel nous fasse un remake des Chutes du Niagara ! Nan mais c'est pas bientôt fini, ce cirque ?

    - Mais m'man elle drague un autre monsieur que p'pa !

    Ouais et ben, entre nous, elle a pas tort, parce que ton père...

    - Ouuuuuuuiiiiinnnnnnn !!

    Ok, j'ai rien dis...


    Arg ! Je me disais aussi que c'était pas normal qu'on l'ai pas encore vu, celui-là ! Le voici qui rapplique dans les alentours de minuit, alors que tout le monde dormait. J'ai bien dit "dormait", parce que là ils sont en train de courir dans tous les sens. Y a pas quelqu'un qui va appeller la police, nom d'un Sim ?


    Sitôt appellée, sitôt arrivée la police. On peut dire qu'elle est rapide. Par veine, le voleur a été arrêté après avoir volé le lit à bébé et deux bouquets de roses qui servaient à simuler un mur ! Et vous savez de combien Célia a été remboursée pour ces pertes ? 220 simflouzes ! Inacceptable !


    Remarquez, le lit à bébé, y en a plus besoin pour l'instant... et puis avec les 220§ en plus, j'ai pu agrandir encore un peu la maison. Vous trouvez pas qu'elle commence à avoir de la gueule, la future baraque ? D'accord, c'est pas encore un palace, mais ça s'en approche... si, si... j'vous jure !

    Avec tout ça, le score décolle pas... toujours à 15000... Allez, un peu de nerf, les Galère !

Posté par ParkerJones à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 7. De l'animation dans l'quartier

Nouveau commentaire