08 décembre 2006

6. Vogue la Galère

    Ce qu'il y a de bien avec Kel, c'est qu'il ne réchine pas à l'apprentissage. Faut reconnaître que Célia a enfin compris qu'il valait mieux apprendre à ses gosses des mots utiles comme "biberon" ou "nounours"... parce que "chaise longue", non seulement il y a deux mots, mais en plus, personne ne sait ce que c'est !


    On disait de Divine avec sa divine voix, mais Kel... Quelle voix ! Ses cordes vocales sont plus puissantes qu'un avion passant le mur du son à Mach 3... et encore, c'est pire que ça, parfois. Encore une chance que Kel ait compris qu'il ne fallait pas hurler en pleine nuit... C'est un petit garçon intelligent, même si ça se voit pas.


    Regardez-moi la tête de la factrice ! Bah oui, je sais, y a qu'un bout de mur et le strict minimum sur cette parcelle, mais c'est pas une raison pour rester là, la bouche ouverte... Comme si Célia était la seule à faire du camping chez elle.


    Ca fait des jours maintenant que Célia traîne son envie de gagner un point de créativité afin d'avoir une promotion. Maintenant qu'il y a un peu de sous de côté, je lui offre un beau chevalet tout neuf qui va repartir au magasin une fois qu'elle aura eu son point. Ce n'est donc pas maintenant qu'on aura plein de tableaux de maître sur les murs de la future maison.


    Ce qui est cool dans cette affaire, c'est qu'en revendant le chevalet, il y avait assez d'argent pour prendre provisoirement une cuisinière. Célia, qui rêvait depuis longtemps d'un bon gratin de macaroni, est enfin comblée... Savoure bien, ce sera rare un repas comme ça.


    - M'man ! M'man ! J'ai eu 20 sur 20 ! J'ai eu 20 sur 20 !

    Tu sais Divine, c'est pas la peine de hurler, ta mère est profondément endormie dans un fauteuil qui coûte la peau des fesses. Je sais que tu es contente mais t'en fais pas, elle te félicitera quand elle cessera de rêver de Laurent !


    Vous avez vu, les filles (et le gars) ? Regardez-moi ça ! Maintenant, vous avez un angle complet de trois bouts de mur chacun ! C'est'y pas beau, ça ? Et c'est qui qu'on remercie pour vous avoir offert pareille merveille ?

    - M'man ! L'mur il a grandi !

    - C'est normal, ma puce. C'est Parker qui s'amuse.

    Parce que vous croyez peut-être que ça m'amuse de vous voir vivre dans un zéro pièce ? Quelle ingratitude !


    Tu voulais un repas chaud ? Je t'ai réacheté la cuisinière. Tu voulais des pâtes bolognaises ? J'ai attendu que les fasses avant de revendre la cuisinière. Et maintenant, t'es toujours pas contente ? J'admets qu'elles sont un tantinet cramées, les pâtes. Mais au moins, elles sont chaudes, tu pourrais me remercier au lieu de grimacer.


    Mercredi, dix-septième journée de galère. Kel vient de comprendre le fonctionnemment des toilettes-bébé. Célia va être ravi et va avoir un peu plus de temps devant elle. Bon, maintenant, faut apprendre au gosse à sortir tout seul de son lit et à ne pas crier... mais ça, c'est pas gagné.


    Leïla et Célia sont devenues copines. Peut-être pas encore les meilleures amies du monde, mais ça s'approche. Il faut toujours savoir conserver ses relations, surtout lorsque celle-ci est obligatoire pour la suite du challenge. Car c'est à travers la mère que Leïla aura le fils... enfin, pas maintenant... mais presque...


    L'anniversaire de Kel ! Enfin ! Les couches, ça va un temps mais on en a vite marre. Remarquez, c'est pas moi qui le change, le gosse, donc je vois pas pourquoi je me plaindrais... Comme d'habitude, j'ai cassé la tirelire pour offrir table ET gâteau afin de bien remplir les estomacs et que personne ne crie "FAMINE !!" pendant 24h !


    Petit zoom sur la tête du rejeton... Mmmh... le nez n'est pas trop cassé... lèvres très fines avec le sourire de piaf de son père... les joues un peu rondes... Mouais... c'est pas terrible tout ça, y a plus qu'à croiser les doigts pour qu'il s'arrange à l'adolescence, je tiens pas à avoir un Laurent Bis dans la famille, moi.


    Ok, il est peut-être moche, le kel, mais c'est un gosse très très propre qui passe son temps à tout briquer. Et le pire, c'est que ça le distrait. C'est un trait de caractère qui manquait un peu à Célia. Parce que elle, point de vue ménage, on pouvait facilement faire mieux.


    Le 18, c'est mon chiffre porte-bonheur, et nous sommes justement le 18ème jour. Kel va à l'école pour la première fois et espère en secret qu'il sera dans la même classe que sa soeur, entouré de murs et les fesses posées sur une vraie chaise. La chute va être rude quand il va rentrer à la... hum... maison...


    Les enfants à l'école, Célia peut enfin profiter de son temps libre pour aller se balader en ville. Direction le Club Music (je sais, c'est très recherché comme nom...).

    - Wouha ! Je m'amuse comme une petite folle !

    Pourtant, le Smustle, c'est pas ce qu'il y a de plus marrant. Je dirais même que c'est une danse carrément ridicule mais bon... tant que ça lui plait...


    Les travaux d'approche commencent de très bonne heure. Mieux vaut qu'ils s'entendent super excellement méga bien, ça facilitera les choses pour la suite et on gagnera du temps. Lorsque Kel sera adulte, il lui suffira d'un petit rendez-vous de derrière les fagots et l'affaire sera dans le sac (et Leïla dans la famille).


    Arh ! Mais je regrette ! Houla comme je regrette ! Regardez-moi la beauté qu'elle est devenue, ma Divine ! Bon, à part le nez un peu plat mais sinon, elle est sacrément belle. Bon Sim, mais pourquoi j'ai voulu les points pour des enfants supplémentaires ? Il a pas l'air malin, le Laurent Bis, à côté d'un canon pareil... y a des jours où j'ai envie de me pendre... d'ailleurs j'y vais...

    Et en passant, ça fait 15000 points... Pas mal...

Posté par ParkerJones à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 6. Vogue la Galère

Nouveau commentaire