16 janvier 2007

14. Ce ne sont que des au revoir...

Galere_247

    Maintenant que les enfants sont grands (enfin, ça fait longtemps mais bon...) Leïla commence à tourner en rond dans la maison. C'est vrai que rester toute seule du soir au matin, a attendre que les tornades adolescentes rentrent du lycée en réclamant leur goûter, à supporter les miaulements d'un Minéas en mal de jeu, ça devient fatiguant. Alors, pour se reposer de tout ça, madame Galère a décidé de... chercher un job. Et elle en trouve un, comme stagiaire dans le monde des affaires. Remarquez, c'est pas moi qui vais m'en plaindre... avec la progéniture qui se prépare à l'horizon, la maison aurait besoin d'être vachement agrandie !

Galere_248

    "Cher journal... Il y a des jours où je me pose pas mal de questions, surtout en ce qui concerne mes amours. Candy n'arrête pas de me dire que je suis pas normal parce que les garçons, ce n'est pas sensé aimer les autres garçons. Mais c'est pas vrai. J'ai vu des trucs à la télé où certains garçons se mariaient entre eux. Candy ne veut pas croire que j'aime Oscar d'un vrai amour, quant à Max, il s'en fiche. Depuis qu'il sait qu'il est l'héritier officiel de la famille, il se pavane au centre commercial en disant à tous que bientôt, les Galère seront une famille très riche... Sincèrement, j'aime pas beaucoup Max, et puis Matross me manque. Il est bien le seul à me défendre... Lui, au moins, il me comprend... Un jour, je leur montrerai que j'avais raison d'aimer Oscar parce que lui et moi, on formera le plus heureux couple qui soit !"

Galere_249

    Leïla a finalement eu raison de se mettre au boulot. Grâce à son salaire (qui ne casse pas vraiment des briques, salaire de croulants oblige), la maison s'agrandit petit à petit. Un beau demi-étage qui restera demi-étage pendant longtemps... Oui bah désolée Kel, mais les finances étant ce qu'elles sont...

    - Tu veux dire qu'on restera dans c'te bicoque toute not' vie ?

    Toute la tienne, du moins... celle de tes enfants, par contre...


Galere_250

    Leïla est contente, elle vient d'empocher une petite promotion. La prime qui va avec est loin d'être folichonne, mais au moins, on peut remplir le frigo, pas vrai Leïla ?

    - Mouais...

    Bah quoi ? Y a quelque chose qui cloche ? T'étais contente et maintenant tu l'es plus ?

    - Ils m'ont casée dans la distribution du courrier... C'était pas ça que je voulais, moi. Je voulais gagner des sous pour assurer un avenir à nos enfants et les voir s'épanouir dans l'opulence et le bien-être !

    Tu veux que je te dise ? Même pour les générations futures, c'est pas près d'arriver !

Galere_251

    Tout le monde vieillit un jour, y compris les animaux. Minéas s'est réveillé un matin avec des poils blancs en plus. Pauvre petit chaton... dire que c'était une toute petite boule de peluche il n'y a pas si longtemps que ça, qui n'arrivait pas à monter sur le canapé et qui était obligé de grimper dans sa gamelle pour manger. Mais t'en fait pas, mon minou... quand tu ne seras plus de ce monde, on te fera faire une belle tombe à côté de celle de Célia Galère, la plus belle des fondatrices.

Galere_252

    Ce mardi soir, 73eme jour de galère, c'est la fête ! Leïla voulait depuis longtemps fêter ses noces d'or. C'est désormais fait, et ça lui assure une humeur platine jusqu'à la fin de ses jours (qui s'étendent un peu en longueur, je trouve...) Pour l'occasion, Kel a invité sa soeur Divine et son fils Matross. J'aime autant vous dire que les enfants étaient ravis de revoir leur grand frère. Beaucoup de questions ont fusés, dans le genre :"ça y est, t'es marié ? T'as des enfants ? Pourquoi t'as pas ramené ta femme ? Et ils sont où les 100§ que tu m'a promis pour mon anniversaire ?" Ah, les gosses...

Galere_253

    Le lendemain, après s'être difficilement remis de la fête où le lait fraise a coulé à flot, c'est au tour de Yakdé de devenir un adulte beau (hum...) et responsable (hum... hum...) Bon, pour le beau... on repassera... après tout, c'est Yakdé... et là, franchement, j'ai l'impression de voir son père à son âge. Quant à responsable, je demande à voir... Avec ce que je vais lui balancer sur le dos, il risque pas de responsabiliser longtemps !

    - T'es injuste avec moi, Parker ! Je peux être responsable ! D'ailleurs, je vais emménager avec Oscar !

    J'ai dit : responsable ! Comme je disais : c'est Yakdé... faut pas chercher à comprendre.

Galere_254

    Le départ de Yakdé n'aura pas fait naître grandes larmes. Sauf peut-être pour Kel, qui est très proche de son fils... remarquez, vu la tête de ce dernier, on comprend aisément pourquoi !

    - Au revoir Yak ! T'oublieras  pas d'nous appeller, hein ?

    - Mais ouais, p'pa, t'en fait pas...

    Et sur ce, la portière se claque sur un avenir... chut, je n'en dis pas plus.

Galere_255

    Yakdé a emménagé dans une jolie petite maison, tout frais payé par Parker... Bah quoi, je les chouchoute, mes Sims... comment ça, ça cache quelque chose ? Rho ! Tout de suite... Mais poursuivons, je vous prie. Vous avez reconnu le grand gaillard qui embrasse amoureusement la main de Yak ? Eh oui ! C'est Oscar Ferrand, aussi moche que peut l'être un townie mais aussi très épris de notre Yakdé national. Et comme l'avait prédit ce dernier, Oscar a emménagé avec lui... ça promet de bons moments, ça...

Galere_256

    Yakdé est fou... fou amoureux... quand je disais que ça laissait présager de bons moments ! Le voilà à genoux sur la terrasse, en train de déclarer sa flamme à Oscar en des termes très émouvants et avec le langage de son père :

    - T'as toujours été là pour moi quand ça allait pas, Oscarounet. J't'aime, et j'te veux jusqu'à la fin d'ma vie. Tu veux d'venir mon mari ?

    - Oh ! Yakouninou ! Mais bien sûr que j'accepte !

    Et la suite ? Je vous laisse l'imaginer... mais on y reviendra... promis...

Galere_257

    Jour 74, vendredi. Alors que Candy chantait devant la glace un savant : Ah ! Je ris de me voir si belle en ce miroir ! V'là-t'y pas qu'elle se met à hurler comme si on venait d'égorger Minéas devant elle. Alors moi, bonne poire, je vais voir ce qui se passe et la découvre en train d'observer son reflet sous toutes ses coutures.

    - C'est horrible ! T'as vu ça ? Un gros bouton sur mon radieux visage !

    Ca s'appelle de l'acnée, ma grande.

    - Et c'est grave ?

    Meuh non, qu'est-ce qui te fait dire ça ? Personne n'en est mort... du moins jusqu'à maintenant. Allez, passe-toi un coup de crème, ça ira mieux demain.

Galere_258

    Kel ? Kel, je peux savoir ce que tu fais ? Kel ? KEEEEEEL ?! Bon alors, il est mort ou quoi ? Ce serait quand même trop beau... Et puis je vois pas la Faucheuse et Candy n'a pas l'air de s'alarmer... alors pourquoi il est par terre... Bon Kel, ça suffit, cesse de faire le pitre immédiatement !

    - Oh, mais t'es pas drôle comme gonzesse, toi ! J'étais en train d'apprendre au chat à faire l'mort !

    Oui bah c'est toi qui va faire le mort si t'arrête pas tes singeries, et ce sera pas pour de faux !

Galere_259

    Les singeries, c'est héréditaire dans la famille, ça se transmet de père en fils. Et si cette maladie a épargné notre cher Matross, ça a contaminé Yakdé et Max. Eh oui, même le petit Max que l'on prenait pour un ange. Môssieur a décidé que, comme il était d'aspiration amour, il était temps qu'il parte à la chasse au lièvre. Et ce lièvre-ci s'appelle Irène. Alors pour lui en mettre plein les mirettes, il se jette dans la machine electromachin qui elle-même l'éjecte au bout de deux secondes.... La prochaine fois, entraine-toi avant de te couvrir de ridicule.

    - Aie... ma tête...

Galere_260

    Bonjour Leïla... Tu parais toute songeuse en ce beau dimanche. Qu'as-tu donc ?

    - Bof, c'est rien... enfin si... oh puis non...

    Bon, tu parles ? C'est vrai quoi... je voudrais bien savoir ce qui ne va pas.

    - Ben... c'est les enfants... d'abord Matross, ensuite Yakdé... et ce soir, c'est l'anniversaire de Candy. Elle va partir, elle aussi. C'était le rayon de soleil de cette maison, la plus belle des jeunes filles.

    Ouais enfin, point de vue beauté, y a mieux quand même. Ta belle-soeur Divine, par exemple. Allez, t'en fais pas, dis-toi bien qu'ils auront une vie avec tout l'argent qui leur a tant fait défaut. Et puis, je ferai en sorte que Candy habite juste à côté de chez toi. Ca te va ?

    - Mouais...

    Je vais prendre ça pour un oui...

Galere_261

    Et ce qui devait arriver arriva... Candy devient adulte et... Oh ! Galère ! Mais regardez-la ! C'est une... c'est un... une... beauté ! Candy ! Ma Candy ! Je retire absolument tout ce que j'ai dit sur toi !

    - Quoi ? Alors ce que disait Max était vrai ? Tu pensais que j'étais moche ?

    Non non... je le pensais... hum... pas du tout... Mais ça n'a plus d'importance... tu es... si belle ! Ah Candy, dans mes bras que je t'embrasse !

Galere_262

    Je sais pas si c'est le fait de lui avoir dit de venir dans mes bras, toujours est-il qu'elle nous a péter une durite avant même de goûter son gâteau.

    - Gnnnn... ageu... arrr brefklsie... gnnnnnnn...

    Humph... ça, c'est le syndrome pourquoij'aipasétéàl'université !

Galere_263

    Aux grands maux, les grands remèdes. Voilà que rapplique le professeur Foldingue avec son hélico portable (le modèle qui se range dans les poches de pantalon).

    - Alooooooooors... qu'est-ce que vouuuuuuus aveeeeeeeez ?

    - Gneeee balrishffffffr...

    - Je vois...

    Une petite claque à gauche, une petite claque à droite et voilà notre Candy remise de ses émotions !

Galere_264


    Il est temps... Tu dois partir, Candy.

    - Je sais... elle va me manquer cette maison, puis mes parents aussi. Au fait, tu m'as prévu un nouveau logement ?

    Evidemment, j'ai pensé à tout !

    - Cool ! Je me demande bien où je vais habiter ! Mais tais-toi, je veux la surprise !

    Là ma poule, tu vas vraiment avoir une surprise... la surprise de ta vie...

Posté par ParkerJones à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 14. Ce ne sont que des au revoir...

Nouveau commentaire