28 novembre 2006

5. Petit Kel

    Mère et fille sont devenues les meilleures copines du monde. Les voilà qui jouent innocemment alors que se pointe l'aube de la douzième journée de galère. Evidemment, toujours pas de murs, ni de grand canapé tourné vers une télé en 5.1 et 16/9, ni même un jacuzzi ou une salle de sport. Mais il ne faut pas désespérer, hein les filles ?


    C'est le premier jour d'école de Divine, aujourd'hui, et la petite est super contente à l'idée d'y aller. Et quand sa mère lui demande pourquoi, voici ce que répond la gamine :

    - Parce que l'école, ça a des murs et des chaises !

    Si jeune et déjà un sens de la répartie à toute épreuve.


    Mais qu'est-ce qu'il fait encore ici, ce grand nigaud ? Célia ! Je t'avais dis que je ne voulais plus jamais revoir ce piqueur de flouze !

    - Je sais, mais j'ai besoin d'un rendez-vous pour remonter mes barres.

    Et le père de Divine alors, il compte pour du beurre ? Lui, il ne t'a jamais volé d'argent. Bon d'accord, il avait une tête qui me revenait pas, mais quand même !


    Dis, Célia. Au lieu d'écouter ta fille te raconter sa première journée d'école, tu pourrais peut-être regarder derrière toi. Je t'ai offert un deuxième pan de mur ! Idéal pour une future douche. T'as vu, elle avance quand même, la maison, faut pas désespérer !

    Je suis ravie de voir maman et fifille dormir côte à côte, dans le même lit. Ca fait des économies pour plus tard. Plus besoin d'acheter un plumard pour Divine. Maintenant, on va pouvoir mettre de côté pour offrir à ces demoiselles un matelas un peu plus confortable que celui-ci.


    Bon, alors là, Célia, cette fois je t'INTERDIS formellement de revoir Laurent ! T'as vu ce qu'il vient de t'offir encore ? Un aquarium ! Comme si on avait une maison pour le mettre ! Alors il file dans l'inventaire et si jamais je surprends le rouquin sur ta parcelle, c'est moi qui le vire !


    Treizième journée... Rien de tel qu'un bon fauteil à 500§ pour remonter entièrement le confort de mademoiselle Célia. Oui, je sais, ça fait mal de débourser autant, mais ça fait tellement de bien quand on le revend !


    Pour faire plaisir à Divine, et surtout à mes yeux, j'ai acheté un petit miroir histoire que la gosse change de coiffure, et je l'ai revendu tout de suite après (le miroir, pas la gosse). Vous ne trouvez pas qu'elle est bien plus mignonne comme ça ? On en mangerait presque. Dire qu'elle ne sera pas l'héritère... Tant pis, elle aurait fait fureur avec son nez ecrasé et ses yeux verts.


    Bon, c'est pas qu'on s'ennuie, mais il faudrait peut-être songer à trouver un compagnon ou une compagne au gosse qui n'est pas encore né. Bah oui, je prends de l'avance, on sait jamais. A force de ponctionner l'arbre à flouze, on a fini par avoir une bonne petite cagnotte. Alors, tout d'abord, le livreur de nourriture chinoise. Mouais... pas terrible, le gars. Je dirais même qu'il ferait de l'ombre à Carmen Muller haut-la-main.


    Bon, passons au s... Bah, qu'est-ce qu'y a, ma Célia ? Houla ! Dis rien, j'ai compris ! Branle-bas de combat, voilà le petit qui arrive !


    Regarde Divine, tu as un petit frère. Il s'apelle Kel... Kel Galère. Roux comme sa maman, les yeux verts de sa maman. S'il n'a pas le nez horrible de son voleur de père, ainsi que sa tête au carré, je pense qu'il fera un bon héritier.


    Allez, c'est pas parce que tu viens d'accoucher qu'on va se reposer sur nos lauriers. Une petite sieste, et tu vas joyeusement dépenser 56§ pour voir la livreuse de l'épicerie. En fait de livreuse... pas d'bol... c'est un gars... La pizzeria, peut-être ? Croisons les doigts !


    Eh bah voilà ! Suffisait de demander ! Et en plus, elle est pas laide du tout, la petite livreuse de pizza. Cheveux noirs, visage fin. Réjouis-toi, Célia. Ton fils aura une belle épouse avec un beau prénom : Leïla.


    Je ne sais même plus quel jour nous sommes, mais qu'importe. C'est déjà l'anniversaire de Kel, aujourd'hui, et comme d'habitude, j'ai fait souffrir le compte en banque pour avoir un beau gâteau qui colmate bien l'estomac. Oui, je sais, je suis trop gentille avec cette petite famille, mais que voulez-vous, je suis comme ça.


    Et voilà le petit Kel au rang de bambin. Mmh... un rapide coup d'oeil sur lui me permet d'affirmer sans me tromper qu'il ne sera peut-être pas si moche que cela. Petits yeux verts voyous, sourire colgate ultra plus à l'aloévera et au menthol. J'espère qu'il va continuer dans cette voie-là. Remarquez, avec une future épouse comme Leïla, j'ai pas trop de soucis à me faire.


    Depuis la naissance de Divine et à cause de l'absence de la table à langer, le "retiré-lancé" de couches est devenu un sport à part entière. Il ne manque plus que l'approbation de la municipalité pour l'homologuer et toutes les familles Sims pourront tenter de détrôner publiquement Célia, la championne en la matière !

    Et maintenant, penchons-nous un peu sur le score total actuel, score dont je suis fière mais qui n'est pas vraiment mirobolant non plus. 12000 points... Pour un débutante, c'est pas mal !

Posté par ParkerJones à 17:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur 5. Petit Kel

    Ah !

    Lol le retiré-lancé de couches ^^
    C'est vrai que ça va devenir culte.

    Bravo pour ton histoire !

    Posté par Astrée, 28 novembre 2006 à 18:07 | | Répondre
  • Kel Galère bien trouvé ! Rassure-moi, tu as regardé son nez ? Parce que ma 3ème challenger vient de se payer deux jumeaux du pas beau piqueur de flouze.

    Posté par fonsine, 28 novembre 2006 à 18:32 | | Répondre
  • Pour l'instant, il a un nez un peu aplati... je croise les doigts... on verra mieux quand il sera passera enfant :p

    Posté par Parker, 28 novembre 2006 à 18:33 | | Répondre
  • Waouw

    Génial le challenge !!!
    Seulement, je viens juste de m'inscrire au forum et je ne trouve pa sles règles à respecter...
    J'aimerai moi aussi essayer...

    Posté par Nianki, 03 décembre 2006 à 22:33 | | Répondre
Nouveau commentaire